Après les critiques contre Michel Cymes, un chroniqueur de TPMP balance tout !

0
109

Le célèbre animateur et docteur, Michel Cymes avait fait couler beaucoup d’encres, au début de l’épidémie du coronavirus, avec des propos qui avaient déclenché une immense polémique.. En effet, celui qui était présent sur tous les plateaux de télévision pour donner son avis sur cette pandémie,, avait confié au début que la covid 19 était une simple « grippette ». Un commentaire qui lui est aujourd’hui toujours reproché.

En effet, certaines de ses interventions ont vivement été critiquées et notamment, au début, de l’épidémie du coronavirus, où il a qualifié ce fléau de simple « grippe sans danger ». Beaucoup de personnalités n’ont pas hésité à le « remettre à sa place » et lui conseillant vivement faire son vrai métier, à savoir docteur. C’est le cas de Jean-Pierre Foucault ou encore de Benjamin Castaldi.

 « Il y avait une célèbre chanson ‘D’aventures en aventures’ de Serge Lama. Ca dit, ‘De port en port… de femmes en femmes’, lui, c’est ‘de bide en bide, de flop en flop’ et malgré tout, Michel Cymes est toujours là ! « , a récemment annoncé le chroniqueur Benjamin Castaldi, qui visiblement ne porte vraiment pas dans son coeur le célèbre médecin.

Autant vous dire que le médecin le plus populaire du paf n’a pas hésité à recadrer le chroniqueur de TPMP. « Si je l’avais en face de moi, j’aurais juste *nvie de lui dire que d’abord il faut regarder dans son rétroviseur pour voir ce qu’on a fait pour se permettre de critiquer les autres. Et moi, je ne mange dans la main de personne pour vivre. Il devrait se calmer et il devrait oublier que j’existe », a-t-il lâché.

Face aux nombreuses critiques, le complice d’Adriana Karembeu a fini par se défendre publiquement sur sa vision de l’épidémie à son apparition. « Ce n’est jamais très agréable, surtout quand vous ne comprenez pas pourquoi : je n’ai pas minimisé .Il y a un journaliste un jour qui a écrit que j’avais prononcé le mot ‘grippette’, et comme tous les journalistes ne sont pas suffisamment professionnels pour aller vérifier, ils ont fait du copier-coller », a-t-il annoncé.

Avant de poursuivre : « Et j’ai vu dans la presse à je ne sais pas-combien de reprises que j’avais dit ‘grippette’, donc tout le monde s’est dit : ‘Il a minimisé. Je n’ai jamais prononcé ce mot. La seule fois, c’est pour répondre à une question de [Yann] Barthès sur Quotidien qui me dit : ‘Est-ce que c’est une grippette ?’ et je lui réponds : ‘Non, ce n’est pas une grippette’».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici